TÉLÉCHARGER SPOONWEP SETTINGS

Le crack wpa en quelque clics et un bon dico. Nous proposons au téléchargement 2 versions modifiées de Backtrack 2 mises à jour. Une fois votre live cd téléchargé et gravé, bootez votre ordinateur sur Backtrack 2. Arrivé à l'écran de login, le login est root et le password est toor. Entrez la commande startx pour lancer l'interface graphique nous sommes actuellement en clavier qwerty, il faut taper stqrtx. Une fois le bureau chargé, cliquez 4 fois sur le petit drapeau américain situé en bas à droite de l'écran pour passer en clavier azerty français.

Nom:spoonwep settings
Format:Fichier D’archive
Système d’exploitation:Windows, Mac, Android, iOS
Licence:Usage Personnel Seulement
Taille:56.89 MBytes



Le crack wpa en quelque clics et un bon dico. Nous proposons au téléchargement 2 versions modifiées de Backtrack 2 mises à jour. Une fois votre live cd téléchargé et gravé, bootez votre ordinateur sur Backtrack 2. Arrivé à l'écran de login, le login est root et le password est toor.

Entrez la commande startx pour lancer l'interface graphique nous sommes actuellement en clavier qwerty, il faut taper stqrtx. Une fois le bureau chargé, cliquez 4 fois sur le petit drapeau américain situé en bas à droite de l'écran pour passer en clavier azerty français.

En cliquant sur la boule bleue en bas à gauche, vous lancez konqueror, l'interface qui vous permettra de naviguer dans vos dossiers. Ouvrez un shell de commande en cliquant sur l'écran noir en bas à gauche.

Pour voir le contenu du dossier root, cliquez sur home folder dans konqueror. Les fichiers de capture seront alors enregistrés sur votre partition fat32, ce qui permettra de les récupérer plus tard, notamment sous windows.

Vous aurez accès à des options permettant d'ouvrir plusieurs shells cote à cote, modifier la taille des caractères etc Ici, l'interface wifi caractérisée par le protocole Pour la basculer en mode monitor afin d'écouter les réseaux wifi, tapez la commande airmon-ng start suivie du nom de l'interface wifi.

Dans ce cas: airmon-ng start wlan0 Le retour de console indiquant "monitor mode enabled" indique que votre carte wifi vient de passer en mode monitor, vous etes pret à passer à l'étape suivante: l'écoute des réseaux. Les commandes sont assez simples: usage: airodump-ng , Ici, airodump-ng a écouté tous les canaux, et a affiché les points d'accès utilisant le cryptage WPA, sans écrire de fichier de capture.

Liste des filtres airodump-ng: -c permet de cibler un canal, ex: -c 1 ciblera le canal 1 --encrypt permet de cibler selon l'encryptage des réseaux, ex: --encrypt wpa ciblera uniquement les réseaux encryptés en WPA -w spécifie le nom du fichier de capture qui sera créé ex: -w out --bssid permet de cibler l'écoute sur un seul point d'accès ex: --bssid AABBCC Dans cet exercice, nous allons cibler le point d'accès dont l'essid est Crack-wpa.

Nous voyons qu'une station est connectée. Pour réussir un crack wpa, il est primordial qu'une station soit connectée, en effet le 4 way handshake littéralement la poignée de mains nécessaire au crack ne peut etre capturé QUE si une station est connectée au point d'accès. En effet, le 4 way handshake est un ensemble de paquets émis par le point d'accès et la station lorsque celle ci se connecte.

Lors de la connexion, si votre réception est bonne la qualité radio du signal est visible dans la colonne "rxq", si elle est supérieure à 50 elle est de bonne qualité , le handshake sera capturé. Une autre méthode consiste à utiliser aireplay-ng et son attaque -0 déauthentication pour forcer la déconnexion du client et capturer le handshake lorsqu'il se reconnecte le gestionnaire de réseau wifi de windows est reglé par défaut pour se reconnecter automatiquement à un point d'accès en cas de déconnexion, l'attaque -0 exploite cette faille.

Préparez votre attaque aireplay-ng. Cliquez dans session, new shell et ouvrez 2 nouveaux shells. Vous pouvez spécifier un délai, par exemple aireplay-ng -0 5 , et l'attaque s'arrettera après l'envoi de 5 paquets de déauth.

Quand les commandes sont pretes, lancez les dans chaque shell, patientez quelques secondes et stoppez les. Si l'attaque a réussi, vous devriez avoir une bonne surprise en revenant dans votre shell airodump-ng. L'apparition du WPA handshake en haut à droite de la fenetre indique la réussite de l'attaque. Selon la qualité de la réception, la capture du handshake peut etre immédiate, ou très fastidieuse.

Il se peut que vous deviez renouveler les attaques à de nombreuses reprises avant d'obtenir le tant attendu handshake.

Vous devez maintenant vous armer d'un bon fichier dictionnaire consulez notre section spéciale concernant les Packs Crack Wpa ICI , et le copier dans le dossier ou se trouve le fichier de capture. Comme on peut le voir, j'ai copié le fichier dictionnaire nommé 8.

Le fichier out Le crack peut commencer Le crack se lance avec la commande suivante: aircrack-ng -w nom-du-fichier-dictionnaire nom-du-fichier-de-capture Dans cet exemple: aircrack-ng -w 8. Le crack peut etre long, il faut patienter et tester plusieurs fichiers dictionnaires jusqu'à ce que Crack de clé WEP sous Backtrack 3 beta avec la suite Aircrack-ng A travers cet exercice, nous allons voir comme il est aisé de cracker un réseau wifi encrypté en WEP avec la suite aircrack-ng.

La méthode de crack est la meme sur toutes les box en WEP. Pré-requis: -Procurez vous un live cd de Backtrack 2 ou Backtrack 3 distribution Linux live cd disponible au téléchargement sur le site de remote exploit. Si vous utilisez déja un système d'exploitation Linux, vous pouvez télécharger la suite aircrack-ng sur aircrack-ng.

Une fois sur le bureau, passez en clavier azerty français, et ouvrez un shell de commande. C'est parti La commande iwconfig vous renseigne sur les interfaces wifi. La commande permettant de basculer la carte en mode monitor est: airmon-ng start wlan0 Nous allons lancer airodump-ng, le programme qui permet de surveiller les réseaux wifi. Airodump-ng est assez simple d'utilisation. Usage: airodump-ng. La commande à lancer sera donc airodump-ng vos-options votre-interface-wifi.

Airodump-ng offre une multitude d'options et de filtres afin de cibler ce que l'on souhaite surveiller. Options airodump-ng: -w permet de créer un fichier de capture dans lequel seront enregistrés tous les paquets.

Exemple: airodump-ng -w out wlan0 un fichier de capture nommé out sera créé, le premier fichier s'appellera out Exemple: airodump-ng --encrypt wep wlan0 seuls les réseaux en WEP seront affichés -c permet de cibler l'écoute sur un canal wifi particulier.

Exemple: airodump-ng -c 1 wlan0 airodump-ng n'écoutera que le canal 1 --bssid permet de ne cibler qu'un seul point d'accès en fonction de son adresse mac. Sous airodump-ng, les points d'accès sont affichés en haut, et les stations ordinateurs connectés sont affichés en bas. On peut voir qu'un ordinateur est connecté au réseau Livebox-a1b2 dont l'adresse mac est C9:EF.

Un réseau en WEP, une station connectée, les conditions sont réunies pour cracker le réseau. En bas, l'ordinateur connecté à la Livebox. La colonne "rxq" indique la qualité du signal radio entre 0 et , ici avec un rxq à le signal est excellent et le crack devait se dérouler dans les meilleures conditions.

En naviguant sous konkeror dans le dossier depuis lequel nous avons lancé airodump-ng, nous pouvons voir les 2 fichiers créés: out Ouvrons un nouveau shell de commande et passons à la suite. Ici, les conditions sont optimales pour le crack: le signal est excellent et un client est connecté au point d'accès.

Si le signal était moins bon, nous pourrions avoir des difficultés à nous associer au point d'accès. Il est judicieux de tenter une association avant de se lancer dans l'injection de paquet.

Cela permet de voir si la connectivité est bonne, et cela peut aussi permettre de savoir si un point d'accès utilise le filtrage par adresse mac. Petite explication sur le filtrage mac: Certaines box n'autorisent à s'associer que les clients figurant dans leur liste de clients autorisés.

Pour résumer, si vous n'avez pas une adresse mac valide vous ne pourrez pas communiquer avec le point d'accès, ce qui rendra le crack et la connection impossible. Sachez que le filtrage mac est activé par défaut sur les Livebox, mais il est désactivé par défaut sur les routeurs Tecom Club Internet. Connaitre les règlages par défaut des box permet bien souvent de savoir à l'avance si un filtrage mac est activé ou pas.

L'association a été immédiate, le message "association successfull :- " confirme le succès de l'opération. Les anciennes versions de la suite aircrack-ng permettaient de cracker une clé WEP avec 1 millions d'Ivs, entre la capture, l'injection et le crack il fallait bien souvent pas loin d'une heure pour cracker le réseau.

La version actuelle de la suite aircrack-ng utilise l'algorithme "PTW" qui permet de cracker un réseau WEP bits avec à peine datas. Cependant, l'algoritme PTW n'utilise pas les Ivs, mais les arp pour le crack. C'est la raison pour laquelle l'attaque par rejeu d'arp est la solution la plus performante et la plus rapide pour cracker une clé WEP. A partir de arp, il est possible de cracker une clé WEP bits. Les requetes arp sont également sauvegardées dans un fichier appelé replay-arp-date-heure.

On peut voir qu'aireplay-ng vient de créer ce fichier: Retournons dans notre shell airodump-ng pour découvrir ce qu'il se passe. On peut y voir les effets de notre attaque: -La colonne "Data" augmente, ce qui signifie que le fichier de capture contient des Ivs.

Pour ce type de crack, la commande est basique: aircrack-ng nom-du-fichier-de-capture aircrack-ng out Ce tutoriel explique et démontre la vulnérabilité des réseaux wifi encryptés en WEP. Cette suite fonctionne sous windows et linux mais certaines fonctionnalités quasi indispensables sont impossibles sous Windows l'injection de paquets par exemple c'est pourquoi nous utiliserons une suite linux live pas d'installation et aucunes connaissances requises : Backtrack, une distribution spécialisée dans les tests d'intrusion.

Il existe biensur d'autre distributions comme whax ou encore troppix toutes ces distrib sont particulièrement adaptées au cracking wep mais une ubuntu ou autre fera très bien l'affaire Dans ces distributions, tout est déjà préinstallé : les drivers des cartes wifi et tous les logiciels nécessaires aireplay, airodump, aircrack, wireshark, kismet..

Pour des raisons de confidentialité tous les noms des réseaux ESSID ont été masqué mis à part celui dont on s'occupe. Les adresses mac BSSID ont-elles aussi été censurées partiellement, j'ai laissé affiché que la première partie des adresses mac qui correspond au constructeur du matériel.

Pour de meilleure chances de réussite, il est recommandé d'avoir un ordinateur connecté en wifi sur le point d'acces cible et qu'il généère du traffic téléchargements En parallèle, je vous conseille de créer une partition FAT32 de 2 ou 3 giga. L'avantage du FAT32 c'est qu'il est lisible par windows et linux.

Cette partition va en fait servir à stocker les paquets capturés et les différents fichiers nécessaires pour le crack de la clé wep. Cette partition n'est pas indispensable mais recommandée si vous ne disposez que de peu de RAM ou moins car la distrib backtrack est un live cd donc les fichiers de capture sont stockés dans la ram. Le fait d'avoir une partition fat32 vous permet aussi d'arrêter le pc et de redémarrer sans perdre tous les paquets déjà capturés par airodump-ng!!!

Apres avoir booté sur backtrack vous tombez sur un écran de login. Le login est root, le mot de passe est toor et pour lancer le mode graphique tapez startx il faut taper sqrtx car le clavier est anglais Vous tombez ensuite sur cet écran : clic pour agrandir La première chose à faire est de passer en clavier français c'est plus agréable :. Pour ce faire : clic droit sur l'icône du drapeau américain en bas à droite puis sélectionnez français. Le mode monitor permet de capter tous les paquets qui transitent même ceux qui ne vous sont pas adressés.

Il va ensuite vous créer une interface athX X allant de 0 à 4 et vous afficher qu'il la passe en mode monitor. A partir de ce moment la vous utiliserez cette interface athX pour toutes les commandes suivantes.

Ici ath1: Si vous avez une carte wifi à chipset ralink comme dans ce tuto il se peut que vous ayez à démarrer au préalable votre interface avec la commande: ifconfig rausb0 up C'est une zéro, pas un Ho majuscule. Si vous utilisez déjà une autre distribution linux ou si vous souhaitez installez la dernière version de la suite aircrack pour bénéficier des nouvelles fonctionnalitées dont aircrack-ptw reportez vous à la partie 4BIS du tuto. Voir la documentation airodump-ng pour plus de details Si vous avez choisi de d'utiliser une partition FAT32, vous devez vous placer dans cette partition avec la console afin d'y enregistrer vos fichiers de capture et autres.

La colonne power donne une indication de la puissance de reception, cette information peut foirer -1 cela n'influ en rien la puissance de reception réelle , une bonne indication est la vitesse de défilement des beacons La première partie correspond aux points d'accès et la seconde partie aux stations en gros les ordinateurs qui se connectent aux AP.

La colonne qui nous intéresse est la colonne des IVs, la colonne data, c'est ces "bouts de fichiers" qui vont nous permettre de cracker notre clef wep aucun rapport avec la colonne beacons completement inutile pour le crack. Ici l'AP cible "tuto-fr.

TÉLÉCHARGER MPOB 001

cracking wep with spoonwep.avi

.

TÉLÉCHARGER COVADIS POUR AUTOCAD 2007

Menu principal

.

Similaire